Pourquoi doit-on faire tremper ses graines et ses oléagineux avant de les consommer?

La première réponse que l’on trouve assez couramment concernant le pourquoi de cette pratique, est que les graines et oléagineux contiennent des inhibiteurs d’enzymes qui interfèreraient avec la digestion et perturberaient la capacité d’absorption de certains nutriments par le corps. Plusieurs scientifiques se sont penchés sur la question et certains pensent que même le processus de digestion ne détruit rien de ces fameux inhibiteurs : d’où la nécessité de tremper les graines et les noix pour éliminer les inhibiteurs avant consommation.

Ces inhibiteurs sont présents pour préserver la force vitale de la graine ou de la noix jusqu’à ce que celle-ci se trouve dans un environnement favorable à sa croissance.
Les pluies de printemps humidifient les graines, leurs inhibiteurs étant alors éliminés elles peuvent pousser et se transformer en plante.

De toute façon, que ces inhibiteurs d’enzymes interfèrent ou pas avec la digestion, il reste une très bonne raison de tremper ses graines et ses oléagineux avant de les consommer.
En effet, comme avec les pluies de printemps, à partir du moment où elles se sont débarrassées des inhibiteurs, leurs valeurs nutritionnelles a considérablement changé.
Elles sont passées du statut de « dormantes » à celui de « vivantes ».
En même temps que leurs nutriments se sont multipliés, leur digestibilité s’est également accrue. La quantité de protéines double dans la plupart des noix et des graines lorsqu’elles sont germées (ou que le processus de germination est enclenché) et leur contenu en vitamines et minéraux assimilables par le corps humain augmente de façon significative.

– Combien de temps doit-on faire tremper les graines/les oléagineux avant de les manger ?

Il est préférable de tremper ses graines (lin, tournesol, sésame…) et ses oléagineux (amandes, noix de Grenoble, noisettes…) avant de les consommer pour les « réveiller » comme cela se passe dans la nature. Lorsque les graines sont arrosées par la pluie du printemps, elles se réveillent et commencent à germer. A ce moment, la valeur nutritionnelle des graines et des oléagineux change : celle-ci devient encore plus importante par la multiplication des nutriments.

Assurez-vous de tremper vos graines et oléagineux dans de l’eau purifiée ou minérale et rincez-les soigneusement après (sous l’eau du robinet cette fois).

Dans la mesure du possible achetez des graines et des oléagineux crus, non grillés, non salés (Il est de loin préférable qu’ils soient issus de l’agriculture biologique, bien sûr).

Voici un petit récapitulatif du temps de trempage minimum recommandé pour quelques-unes des graines et oléagineux les plus couramment utilisés.

Amandes : 8 – 12h et + (3 jours dans l’idéal)
Noix du Brésil : pas nécessaire
Noix de cajou : pas nécessaire
Lin : 8h (si destinées à être moulues, pas nécessaire)
Noisettes : 12h et +
Chanvre : pas nécessaire
Noix de Macadamia : pas nécessaire
Noix de Pécan : 2 – 8h
Pignons de pin : pas nécessaire
Pistaches : pas nécessaire
Sésame décortiqué : 4 – 12h
Sésame non décortiqué : 8 – 12h et +
Graines de tournesol décortiquées: 4 – 12h
Noix de Grenoble : 2 – 8h »

 



N’oublions pas non plus que les amandes et noix de toutes sortes sont idéales pour faire son propre lait végétal maison.

Voici la recette du lait végétal :
* 1 tasse de graines / noix / oléagineux, nature, non grillées, non salées
* de l’eau pour le trempage
* 3 tasses d’eau (si possible minérale, filtré, de votre choix)
Commencez par faire tremper au préalable vos noix / oléagineux / graines dans un grand bain d’eau toute une nuit (10 à 12 heures dependement de la sorte de noix, voir le tableau plus haut), ce qui les rendra plus digeste (le processus de germination étant amorcé par ce temps de trempage).
Puis, une fois gorgées d’eau, vous les égouttez (jetez l’eau de trempage, ou arrosez vos plantes avec), puis versez-les dans le bol de votre blender/mixeur. Ajoutez la moitié de l’eau (minérale ou filtré) et mixez bien jusqu’à obtenir un mélange lisse puis rajouter l’autre moitié de l’eau et mixer encore.
Filtrez en plusieurs fois, à l’aide d’une étamine ou d’un tissu placée dans un chinois ou une passoire. Vous allez ainsi récupérer un résidu appelé okara, il s’agit de la pulpe résiduelle de vos graines mixées. Riche en fibres et protéines, ne le jetez pas, cuisinez-le dans vos recettes de gateaux/biscuits ou rajoutez-le dans vos céréales.
Versez dans une bouteille préalablement ébouillantée et égouttée sur un linge propre (comme pour les pots à confiture).

Vous pouvez rajouter du sirop d’érable, sucre de coco, miel, etc. Personnellement je l’adore nature

Mettez-le au frigo et consommez-le dans les 2 jours.

Vous pouvez aussi lire mon article sur les produits laitiers.



Ma paye, c’est vos commentaires, vos « j’aime » et vos partages alors si tu as aimé cet article, merci de le partager sur ta page Facebook.. ou par email à tes proches

Merci de faire partie de la Solution et bon appétit les âmi(e)s !


Arnaud Mahler – Évolution Pacifique

Pin It on Pinterest

Shares
Share This